La méthode

Le compostage domestique c’est facile !

Composter soi-même ses déchets organiques, c’est donner un sacré coup de main à la nature, à la Terre. Si le compostage permet d’obtenir gratuitement un amendement pour son jardin, il permet aussi de réduire la quantité de nos déchets ménagers.

Composter, fabriquer son propre humus, c’est imiter la nature dans ce qu’elle fait depuis qu’elle existe. Mais attention, pour éviter les désagréments (odeurs), il faut un minimum de méthode. De temps en temps, il faut mélanger, aérer et surveiller l’humidité de ce qu’on jette en vrac dans son composteur. Cela permet aux micro-organismes et autres (insectes, vers…) de bien faire leur travail et plus vite.

Que composter ?

Eh oui, outre les déchets du jardin, vous pouvez y mettre les déchets de cuisine (épluchures, coquilles d’œuf, marc de café et les filtres qui vont avec, les pains, laitages, croûtes de fromage...) et également d’autres déchets de la maison tels les mouchoirs en papier et essuie-tout, les sciures, copeaux et cendres de bois, les journaux et cartons non salis par des produits polluants…

Donner une meilleure mine à son jardin (et à ses plantes en pot) en lui apportant un amendement 100 % naturel fabriqué par soi-même, réduire le poids des déchets ménagers à traiter : le compostage est un geste éco-citoyen très facile à mettre en oeuvre.