Bienvenue le site environnement de la Communauté d'Agglomération de Béthune-Bruay !

 Vous trouverez sur ces pages toutes les infos sur la collecte (les règles à suivre, les jours de passage), des conseils sur la collecte sélective et des infos sur ce que deviennent vos déchets. Ainsi que comment mieux acheter pour jeter moins !

Notre territoire est riche de nature et de biodiversité qu’il faut connaitre et protéger. C’est tout le travail des écogardes qui vous donneront leurs conseils pour un jardin plus resistant et plus varié. Mais aussi le plein d’infos utiles pour vos balades au cœur du territoire.

L’assainissement, c’est obligatoire. Mais lequel ? Et pourquoi ? La réponse à ces questions, c’est ici. Si les travaux concernent les économies d’énergie (isolation, chaudière,…), Artois Comm. peut vous aider. Prenez contact avec l’Espace Info-Energie

La protection, l’entretien de l’environnement ce sont les gestes du quotidien. C’est aussi une politique volontariste de la part de l'Agglomération., une politique qui s’inscrit dans le cadre du Plan Climat.

Déchets

L’Agglomération assure la collecte et la valorisation des déchets ménagers.

Mais le meilleur déchet, c'est celui qu'on ne produit pas !

En plus du ramassage, elle met donc en place des actions de prévention et réduction des déchets. Sur ces pages, découvrez toutes les possibilités offertes.

Avec moins de déchets, c'est plus facile de trier

Réduisons nos déchets, ça déborde !

Ce slogan, nous le connaissons tous. Il illustre une réalité. Nous jetons en moyenne 390 kilos de déchets par an, sans compter les 200 kilos apportés en déchetterie. Cela fait donc près de 600 kilos de déchets par an ! C'est deux fois plus qu'il y a 40 ans.

Avec le tri, c'est déjà un progrès immense qui est effectué par la population et les services communautaires en termes de recyclage, d'économie d'energie et de protection de l'environnement. Mais des gestes simples et utiles pour vous, au quotidien, permettent d'aller encore plus loin : en developpant le compostage domestique, en évitant le gaspillage alimentaire ou en limitant les impressions bureautiques et les photocopies, il est possible de réduire les déchets de 150kg/an et par habitant. Sans compter que cela fait faire des économies.

Sur ces pages, vous retrouverez des conseils pratiques et qui peuvent être mis en place au quotidien et par toute la famille.

 

 

Le compostage domestique

Le compostage, qu’est-ce que c’est ?

Vous désirez faire un geste pour l'environnement enrichir votre jardin à peu de frais...? Compostez ! C'est une solution utile et fertile.

Le compost utile

Le compost est un matériau stable propre et sain, qui ressemble à du terreau et qui sent bon la forêt.
Il a de nombreux avantages :
• Il améliore la fertilité de votre jardin
• Il permet de réduire le volume de vos déchets de plus de 30%
• Il permet d'économiser eau et engrais

Le compost facile

Dans un coin de votre jardin ou même sur votre balcon, le compost est facile à mettre en place :
• Ajoutez chaque jour vos déchets de cuisine et de jardin
• Aérez, humidifiez et mélangez...
• Et le tour est joué !

A chacun sa solution

Bac composteur, tas, silo à palettes... les techniques sont nombreuses...

Consultez le guide ci-contre pour vous aider à choisir votre méthode et devenir un pro du compostage!

Document(s): 

Fichier attachéTaille
PDF icon Guide compostage 20175.88 Mo

La méthode

Le compostage domestique c’est facile !

Composter soi-même ses déchets organiques, c’est donner un sacré coup de main à la nature, à la Terre. Si le compostage permet d’obtenir gratuitement un amendement pour son jardin, il permet aussi de réduire la quantité de nos déchets ménagers.

Composter, fabriquer son propre humus, c’est imiter la nature dans ce qu’elle fait depuis qu’elle existe. Mais attention, pour éviter les désagréments (odeurs), il faut un minimum de méthode. De temps en temps, il faut mélanger, aérer et surveiller l’humidité de ce qu’on jette en vrac dans son composteur. Cela permet aux micro-organismes et autres (insectes, vers…) de bien faire leur travail et plus vite.

Que composter ?

Eh oui, outre les déchets du jardin, vous pouvez y mettre les déchets de cuisine (épluchures, coquilles d’œuf, marc de café et les filtres qui vont avec, les pains, laitages, croûtes de fromage...) et également d’autres déchets de la maison tels les mouchoirs en papier et essuie-tout, les sciures, copeaux et cendres de bois, les journaux et cartons non salis par des produits polluants…

Donner une meilleure mine à son jardin (et à ses plantes en pot) en lui apportant un amendement 100 % naturel fabriqué par soi-même, réduire le poids des déchets ménagers à traiter : le compostage est un geste éco-citoyen très facile à mettre en oeuvre.

Les guides composteurs

Depuis 2008, plusieurs dizaines de bénévoles sont devenus guides-composteurs.

Pourquoi devenir guide composteur ?

Pour aider, informer, sensibiliser vos proches, amis, voisins,… à réduire leur quantité de déchets par les techniques de le compostage domestique des déchets du jardin et de la cuisine. À l’image d’un voisin de confiance, le guide composteur peut facilement convaincre le citoyen de l’utilité du compostage, l’aider de façon concrète et le soutenir dans ses efforts. Il répond aux questions des habitants telles que l’utilité du compostage, ses différentes techniques, l’utilisation du compost produit en fonction de son degré de maturité, la résolution des petites difficultés liées à sa mise en œuvre….

Vous souhaitez devenir guide composteur ?

C’est très simple et accessible à tous ! En suivant une formation organisée par l'Agglomération . La formation de guide composteur est entièrement gratuite et dispensée par un enseignant du lycée horticole de Raismes. Cette formation permet d’appréhender les avantages, mais aussi, les écueils du compostage domestique en vue d’en faire profiter tous les habitants du territoire. Les futurs guides volontaires aborderont les aspects théoriques et pratiques du compostage. Un classeur sera remis à chaque participant avec le contenu du cours et toutes les informations utiles, dépliants, brochures, politique communautaire en matière de déchets, etc. A la fin de la formation, un certificat d’aptitude sera remis à chaque guide composteur, qui pourra alors démarrer son action sur le terrain.

De quoi sont chargés les guides composteurs ?

Grâce à la formation, le guide composteur acquerra les techniques de compostage, bien sûr, mais aussi la méthode pour transmettre son savoir et son expérience. En contrepartie, une fois diplômé, le guide s’engage à mettre à disposition quelques heures de son temps libre pour assurer la diffusion du message compostage à domicile auprès de la population locale (sensibilisation des enfants, conseils à domicile chez les particuliers, permanences, lors de réunions d’informations dans les communes et d’évènements comme la fête de la Communauté d'agglomération …)

Un site de démonstration a été mis en place par les guides composteurs, près de la déchèterie de Béthune, rue du Rabat (près de la station d’épuration et de la déchetterie). C’est là que les guides composteurs tiennent leurs permanences afin de répondre aux questions des habitants telles que l’utilité du compostage, ses différentes techniques, l’utilisation du compost produit en fonction de son degré de maturité, la résolution des petites difficultés liées à sa mise en œuvre…. L’objectif poursuivi est de pouvoir compter sur des guides composteurs dans chaque commune, de façon à assurer un service de proximité.

Si vous êtes intéressé par ce projet, contactez le service prévention des déchets au 03.21.61.50.00

Vous êtes guidé

Peur de ne pas y arriver, peur de générer des mauvaises odeurs..., certains éprouvent des réticences à se lancer dans le compostage. Les mêmes ou d’autres ne savent pas trop ce qu’il y a lieu de faire ou de ne pas faire.

Les guides composteurs sont à votre disposition pour expliquer comment produire un bon compost facilement et ainsi balayer vos craintes éventuelles. Ils vous diront, par exemple, qu’en plus des déchets du jardin (tontes de pelouse, feuilles et fleurs fanées…), vous pouvez également recycler vos déchets de cuisine (épluchures, marc de café, filtres, fanes de légumes…) et de la maison (mouchoirs papier, essuie-tout, cendres, sciures…) à la condition qu’ils ne soient pas imbibés de produits toxiques. Après, il suffit de remuer le tout de temps en temps afin d’obtenir, au bout de quelques mois, un produit qui ressemble à du terreau, à l’odeur bien agréable. Ce faisant, le poids de vos poubelles pourra s’alléger jusqu’à 30 % !

Des permanences des guides composteurs sont organisées sur leur site de démonstration, à l'entrée de la déchetterie de Béthune, rue du Rabat. Vous pouvez également retrouver les guides composteurs lors de certaines animations grand public dans les supermarchés ou sur les événements locaux comme la Fête de la Pentecôté à Béthune, la Fête des plantes à Locon, etc.

Pour commander un composteur (17 euros pour le modèle 345 L, 30 euros pour le modèle 800 L) et/ou en savoir plus sur le compost facile, vous pouvez joindre le service Prévention des déchets au 03 21 61 50 00).

 

 

 

Les achats malins

Pour limiter l’impact de votre consommation sur l’environnement, vous pouvez « acheter malin ».
Pour cela il faut se poser quelques questions : Cet achat est-il vraiment un besoin ? Comment le produit est-il emballé ? Le tri de ces emballages est-il simple ?

Consommer « malin » c’est consommer autrement :
- En préférant les produits recyclés : cela limite l’utilisation des matières premières, contribue aux économies d’énergie et à la réduction des gaz à effets de serre.
- En limitant la consommation des sacs de caisse en plastique. A la place, je privilège un panier, un cabas ou un sac réutilisable
- En évitant les produits aux emballages trop grands ou avec des emballages inutiles ou excessifs
- En choisissant un produit au format le plus adapté à ma consommation,
- En privilégiant les emballages faciles à trier,
- En achetant des éco recharges et des produits concentrés (en respectant les quantités indiquées)
- En utilisant un cabas plutôt que des sacs plastique pour faire ses courses
- En achetant les produits à la coupe ou au détail : fromages et charcuterie à la coupe, fruits et légumes au détail, légumes secs, céréales, vis et clous en vrac pour éviter la surconsommation des emballages. De plus, ces produits sont souvent moins coûteux. Grâce à cela, on peut réduire ces déchets de 2kg par an et par personne.

 

Consultez notre guide des achats malins disponible en pièce jointe ci-contre !

Document(s): 

Fichier attachéTaille
PDF icon Guide des achats malins2.35 Mo

Les gestes au quotidien

Il y a plein de petits gestes au quotidien qui peuvent vous permettre de limiter l'impact de notre consommation sur l'environnement. En voici quelques uns, à appliquer à la maison, au bureau, en sortie, etc.

- Limiter les emballages : il est préférable d’utiliser des produits grands formats qui ont donc moins d’emballages et qui sont plus économiques que les autres. Cela peut réduire les déchets de 26kg par an et par personne.

- Utiliser des éco recharges : Utiliser ces recharges permet de diminuer la quantité d'emballages de 50 à 70% par rapport aux autres produits.

- Faire du compostage : Composter ses déchets de cuisine et de jardin pour l’utiliser comme engrais et ainsi réduire le transport de déchet et le recours à la mise en décharge ou à l’incinération. Cela peut réduire les déchets de 40kg par an et par personne.

- Limiter les impressions au travail en n’imprimant que ce qui est nécessaire et en envoyant le reste par mail.

- Donner ses vêtements, ses livres, ses jouets et même son mobilier à des associations qui les redistribueront à des personnes qui en ont besoins. Cela peut réduire les déchets de 2kg par personne et par an.

- Choisir de la vaisselle réutilisable lors des déjeuners en plein air, des goûters d’anniversaire, des apéros entre amis, des dîners dans le jardin. En plus d’être bon pour l’environnement, c’est pratique, facile d’entretien, très tendance et plus agréable. - Utiliser des piles rechargeables pour éviter de rejeter des déchets polluants.

- Utiliser un cabas pour faire ses courses permet de réduire ses déchets de 2kg par an et par personne.

- Faire réparer ses appareils afin d’allonger leur durée de vie et ainsi, réduire les déchets d’équipements électriques ou électroniques.

- Utiliser une tasse à la place de gobelets au bureau.

- Mettre un stop pub sur sa boîte aux lettres. Cela permet de ne plus recevoir de pubs indésirables et de réduire ses déchets de 15kg par personne et par an.

- Louer des outils au lieu de les acheter. Des sites de location de matériels de bricolage (scie électrique, décolleuse de papiers peints…) se développent de plus en plus.

- Arrêter le gaspillage alimentaire : En achetant malin, en conservant mieux les aliments, en cuisinant astucieusement et en accommodant les restes de nourriture. Retrouvez toutes nos astuces anti gaspi sur la page dédiée au programme GreenCook.

Lutte contre le gaspillage alimentaire

Dites stop au gaspillage alimentaire !

Un yaourt périmé, une tranche de jambon en trop, une salade abîmée... Nos poubelles sont remplies d’aliments non entamés, voire encore emballés. Chaque année, un Français jette en moyenne 20 kilos de nourriture. Au total, ce sont des tonnes de nourriture qui partent à la poubelle que soit à la maison, au supermarché ou tout au long de la chaîne de production et de distribution.

La sous-alimentation touche une partie de notre population. Plus de 3 millions de Français ont recours à l’aide alimentaire, c'est un constat socialement inacceptable !

En France, les impacts du gaspillage sont réels:

• Pour les ménages, il génère des dépenses inutiles ;
• Pour les collectivités, il accentue la production de déchets à collecter, à traiter et génère de ce fait une augmentation des coûts ;
• Pour l’environnement, il accroît l’utilisation de ressources naturelles et provoque des pollutions inutiles.

Nous devons porter un regard nouveau sur la nourriture, retrouver le plaisir de manger sainement et redécouvrir les savoir-faire culinaires.
L'Agglomération participe ainsi au projet européen Greencook et a recruté des médiateurs prévention déchets, qui organisent des actions d’animation et de prévention pour tout public.

 

Retrouvez ci-contre notre guide pour lutter contre le gaspillage alimentaire !

Document(s): 

Fichier attachéTaille
PDF icon Guide Anti Gaspillage10.91 Mo

Greencook

Greencook

Selon l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie), chaque Français jette l’équivalent de 20 kilos de nourriture par an. Ces « déchets » alimentaires sont composés du reste des assiettes, des fruits et légumes abîmés, du pain mais aussi des produits périmés ou mal conservés.
Sur la planète 1 être humain sur 6 souffre de sous-alimentation, alors qu’1/3 de la nourriture produite chaque année dans le monde finit à la poubelle sans avoir été consommée, ce qui représente tout de même 1,3 millions de tonnes par an.

12 partenaires, 1 objectif commun

Le programme européeen GreenCook veut réduire le gaspillage alimentaire et faire de la zone ENO (Europe du Nord-Ouest) un modèle de gestion alimentaire durable, en menant un travail de fond sur le rapport du consommateur à la nourriture grâce à un partenariat multisectoriel.
GreenCook rassemble une combinaison inédite de partenaires, chacun avec une expertise et une légitimité uniques et ciblées, et des savoir-faire directement utilisables.
Des outils et méthodes sont expérimentés pour aider le consommateur à améliorer la gestion de son alimentation tout en maîtrisant son pouvoir d’achat. Ils visent la modification des comportements ou l’évolution de l’offre (au supermarché, au restaurant, à la cantine). Ils peinent hélas à se généraliser, du fait de la complexité des leviers à activer.
GreenCook ambitionne de créer cet effet levier, en générant une dynamique mobilisant l’ensemble des acteurs de l’alimentation et jetant des ponts inédits avec les domaines de la santé, de l’action sociale, du développement économique. Son partenariat diversifié entend démontrer la plus-value de l’action commune et transversale, et influencer les politiques communautaires, pour faire émerger un nouveau modèle européen d’alimentation durable.
Le partenariat en place rassemble :
- des partenaires expérimentés en matière de réduction des déchets, mais confrontés à des messages contradictoires ou à un manque d'effet levier sur des groupes sociaux qui comptent;
- des partenaires en lien direct avec les groupes cibles visés par GreenCook, ayant une approche globale des questions liées à la nourriture, sans y inclure encore la dimension de gestion durable.

La mise en commun de ces connaissances, expériences et compétences permettra aux partenaires d’accélérer l’évolution vers des normes sectorielles communes et de surmonter les blocages actuels, en passant harmonieusement du stade de l’expérimentation à celui de la stratégie généralisée.

Les actions menées

Le programme GREENCOOK se décline en quatre grands objectifs à poursuivre :
- Comprendre : Comment éviter les pertes de nourriture,
- Montrer l’exemple : Mettre en évidence les bons gestes
- Mobiliser : Diffuser les bonnes pratiques à adopter et inciter les acteurs à y prendre part
- Encourager : Evaluer les résultats des actions mises en places afin d’y adapter les stratégies adéquates.

Le partenariat GREENCOOK a identifié 4 axes de travail pour influencer la consommation à la maison et à l’extérieur du domicile :
• A la maison
• Au restaurant
• A la cantine de l’école
• Au supermarché.
Il s’agit de mettre au point des procédures, outils et formations visant à améliorer l’ajustement aux réels besoins alimentaires, le choix des emballages, la conservation des aliments, la composition des repas.

Les partenaires tentent d’élaborer des stratégies de qualité afin d’agir sur la relation du consommateur et du cuisinier à la nourriture, tant au niveau des professionnels de la restauration que des ménages.

Les médiateurs prévention déchets

La Communauté d'agglomération a recruté quatre médiateurs prévention déchets afin de développer des actions dans cette thématique et d'informer le grand public.
Ils participent aux animations en supermarché ou lors d'événements publics et vous distillent les bons gestes à effectuer au quotidien pour limiter et réduire vos déchets !

Biodiversité

La biodiversité, c'est la vie, tout simplement. Les animaux, les plantes, nous, dans un univers commun. Cette richesse est fragile et nous nous devons de la préserver.  Cette volonté est au cœur des préoccupations de l’Agglomération.

Animateurs, conseillers et techniciens, les écogardes sont les acteurs de cette politique sur le terrain..

Durant le printemps et l’été, les écogardes réalisent des relevés de la qualité de l’air du territoire et de nombreux inventaires afin d’observer l’évolution des milieux ou de déterminer la présence de pollutions.

Ils proposent au grand public et aux scolaires des animations : sensibilisation, conseil et surveillance. Elles permettent de mieux appréhender notre environnement et de souligner l’importance la biodiversité. Sans oublier les conseils pratiques et les bonnes idées disponibles ici

Les informations concernant les animations sont publiées dans le magazine de l'agglomération distribué dans vos boîtes aux lettres.

A ne pas manquer : Vous trouverez dans l’agenda les prochaines sorties nature organisées par les écogardes.

Les conseils malins des écogardes

Respecter l'environnement, protéger la nature et faire du bien à son jardin en même temps, c'est possible et c'est facile !

Parmi les actions simples à mettre en place, vous pouvez installer une haie avec des plantes adaptés à notre territoire. En plus, elle vivra plus longtemps ! Vous trouverez toutes les infos dans la brochure "Planter une haie champêtre" disponible en téléchargement ci-contre.

Une balade dans les terrils pour découvrir la vie qui s'y cache ? Un tour en forêt ? Les arbres vivent et meurent mais ils ont toujours une utilité. Pour mieux comprendre l'impact positif du bois mort, découvrez les plaquettes des écogardes.

Amoureux et professionnels de la nature, ils ont édité plusieurs documents qui vous donnent des conseils pour le jardin, la biodiversité, la faune et la flore. Des idées simples à mettre en place, bonnes pour l’environnement. Découvrez-les en téléchargement sur cette page !

Document(s): 

Plantons le décor

L'Agglomération participe à l'opération "Plantons le décor", coordonnée par Espaces naturels régionaux.

Son objectif ? Permettre à chacun de participer à une commande groupée de végétaux bien adaptés au Nord-Pas de Calais.

Près de 150 arbres, arbustes et fruitiers sont proposés dans un catalogue édité chaque année en septembre. Ces végétaux sont préparés et vendus par des pépiniéristes partenaires du Centre régional de ressources génétiques (CRRG). Les clients prennent livraison de leur commande de végétaux à des dates et dans des lieux précis.

Des démonstrations, conseils et stages pour aider les jardiniers amateurs et les professionnels avertis sont organisés toute l'année. De nombreux thèmes sont proposés pour permettre à chacun de contribuer à l'enrichissement de la biodiversité : l'aménagement d'un jardin naturel, de prairies fleuries ou encore l'implantation d'abris à auxiliaires.

Pour plus d'informations, cliquez ici : http://www.plantonsledecor.fr/quoi-de-neuf/nouveautes-de-plantons-decor-...

 

Document(s): 

Fichier attachéTaille
PDF icon Plantons le décor - 2012 2013.pdf4.14 Mo

Collecte

La collecte des déchets est l’une des actions les plus visibles de l’Agglomération.

Chaque jour, quelque 130 camions, sillonnent les routes et les rues du territoire pour collecter vos déchets , que ce soit les déchets ménagers ou la collecte sélective, le verre et les déchets verts (d’avril à novembre).

Vous êtes un nouvel habitant ?

Pour toute demande de bacs roulants (déménagement, bac brûlé ou détérioré etc.), contactez le service collecte au 03 21 57 08 78, du lundi au vendredi, de 8h à 12h et de 14h à 17h. Vous pouvez également remplir le formulaire "demande d'intervention bacs" et le retourner au service collecte communautaire par mèl, fax ou courrier.

Attention : en cas de vol de votre bac, vous devrez fournir l’original de la déclaration de vol établie auprès du commissariat de Police nationale ou de la Gendarmerie de votre commune.

Pour connaître les jours et horaires de collecte de votre lieu d’habitation, consultez notre outil de recherche

 

Bon à savoir : Vous pouvez également apporter vos "déchets spéciaux" en déchetteries.

Besoin d’un conseil sur le tri sélectif ? Les ambassadeurs du tri interviennent auprès des particuliers, des scolaires et de publics cibles, afin de répondre au mieux à leurs questions.

 

La régie de collecte communautaire a été labellisée « Quali-Tri » par Eco-Emballages et l’ADEME, pour une durée de 3 ans.

 

 

 

 

La collecte des déchets verts

La collecte des déchets verts a lieu entre le 1er avril et le 30 novembre, une fois par semaine.
Attention ! Quelques consignes à respecter :
• Les végétaux ne doivent pas être mélangés à d’autres déchets
• Vous devez mettre vos branchages en fagots ficelé
• Si vous disposez vous déchets verts dans un sac (20 kg maximum), ne les fermez pas. Désormais, le service de collecte reprendra les sacs après les avoir vidés. Si vous souhaitez conserver vos sacs, il vous faudra mettre un récipient à proximité pour que les rippeurs puissent y déposer vos sacs vides. Ceci permettra d’éviter les envols intempestifs.
• Le volume présenté à la collecté doit être raisonnable
• La collecte est limitée à un volume de 10 sacs de 100 litres pour le gazon et 1m3 pour les branchages.
L'agglomération dispose de 10 déchetteries sur son territoire. Utilisez les en cas de production importante de déchets verts.
 
 
Pour connaître les jours et horaires de collecte de votre lieu d’habitation, consultez notre outil de recherche.

See full screen

Agrandir le plan

Agrandir le plan

La collecte du verre

Si vous habitez Annequin, Auchy-Les-Mines, Béthune, Billy-Berclau, Cambrin, Cuinchy, Douvrin, Festubert, Givenchy-Les-La Bassée, Haisnes-Les-La Bassée, La Couture, Locon, Noyelles-Les-Vermelles, Richebourg, Vermelles, Verquigneul, Vieille-Chapelle et Violaines, vous bénéficiez également d’une collecte du verre en porte à porte.

Besoin de connaître les jours et horaires de collecte de votre lieu d’habitation ? Consultez notre outil de recherche

  Il y en a pour tout le monde :

Pour les 41 autres communes, Artois Comm. a mis à disposition des habitants 380 colonnes pour la collecte du verre en apport volontaire.

Vous pouvez y déposer :
• Pots et bocaux, sans couvercle
• Bouteilles et canettes en verre, sans bouchon ni capsule

N'y jetez pas :

  • ampoules
  • vaisselle, vitre cassée
  • vase / miroir
  • pot de fleur

La collecte sélective

Faites le bon geste !

La collecte sélective se fait dans le bac à couvercle jaune ou dans le sac plastique jaune.

Dans ce bac (ou sac), vous mettez :
• Les journaux, magazines, prospectus
• Les emballages cartons
• Les bouteilles et flacons en plastique
• Les briques alimentaires
• Les boîtes métalliques.

Pour connaître les jours et horaires de collecte de votre lieu d’habitation, consultez notre outil de recherche

DU CHANGEMENT EN 2013

Depuis fin janvier 2013, les communes d'Artois Comm. passent progressivement à une collecte sélective tous les 15 jours.

Les premières communes concernées ont été celles de l'Auchellois : Auchel, Calonne-Ricouart, Camblain-Châtelain, Cauchy-à-La-Tour, Lozinghem et Marles-Les-Mines.

En juillet 2013, les communes du SIVOM des 2 Cantons, du Bas-Pays (Annequin, Auchy-Les-Mines, Billy-Berclau, Cambrin Cuinchy, Douvrin, Festubert, Givenchy-Les-La Bassée, Haisnes-Les-La Bassée, La Couture, Locon, Lorgies, Neuve-Chapelle, Noyelles-Les-Vermelles, Richebourg, Vieille Chapelle, Vermelles, Violaines) et Verquigneul connaissent également ce changement.

En octobre, toutes les autres communes de l'agglomération seront équipées en bacs et passeront à la collecte bi mensuelle, sauf Béthune, ville où la collecte bimensuelle courant 2014.

Les déchetteries

Sept déchetteries sont réparties sur le territoire (à Béthune, Bruay-La-Buissière, Calonne-Ricouart, Haisnes-Les-La Bassée, Marles-Les-Mines, Noeux-les-Mines Ruitz, Lillers, Saint-Venant et Isbergues et permettent de récolter encombrants et déchets spécifiques en vue d'une valorisation.

Vous pouvez y déposer :
• Papiers et cartons
• Verres d’emballages ménagers
• Bois et vieux meubles
• Ferraille
• Déchets, tontes et branchages
• Gravats
• Appareils électriques et électroniques
• Ampoules basse consommation
• Huile de friture et de vidange
• Batteries et piles
• Pneus, tôle et fibrociment*
• Déchets spéciaux (peintures, solvants, acides, produits phytosanitaires). En savoir plus sur les déchets spéciaux

Une déchetterie "gros volumes" située à Béthune permet  aux professionnels ayant leur siège social sur le territoire, aux services techniques des communes membres  et aux particuliers souhaitant accéder avec un véhicule de plus de 1,90 m de hauteur ou  de déposer  des gros volumes.

Attention ! Une pièce d’identité vous sera demandée.

Quelques règles à respecter :

Le volume hebdomadaire maximum de dépôt est de 5 m3.
Il est interdit de descendre dans les bennes et d'y récupérer des objets.
Les enfants ne doivent pas sortir des véhicules.
Sont admis à déposer les objets dans les déchetteries les habitants des communes d'Artois Comm., sur présentation d'un justificatif de domicile, et sous certaines conditions, les professionnels.
N'hésitez pas à consulter le règlement à l'entrée de votre déchetterie !

Non aux aiguilles, seringues …

Pour prévenir le risque de contamination, les déchets d’activités de soins à risques infectieux (DASRI) sont interdits dans les bacs jaunes et gris ainsi que dans les déchetteries. Ils doivent être déposés, tout comme les médicaments, dans les pharmacies. Les agents de déchetteries se réservent aussi le droit de refuser tout déchet dont la nature ou le conditionnement lui parait suspect.

Les DASRI

Non aux aiguilles, seringues …

Pour prévenir le risque de contamination, les déchets d’activités de soins à risques infectieux (DASRI) sont interdits dans les bacs jaunes et gris ainsi que dans les déchetteries. Ils doivent être déposés, tout comme les médicaments, dans les pharmacies. Les agents de déchetteries se réservent aussi le droit de refuser tout déchet dont la nature ou le conditionnement lui parait suspect.

Règles générales

Les ordures ménagères

Elles sont collectées dans les bacs à couvercle foncé, parfois dans un sac plastique noir, une fois par semaine (sauf à Béthune où elle est ramassée deux fois par semaine).

Dans cette poubelle (ou ce sac), vous mettez :
• Les déchets souillés et restes de cuisine
• Le verre non recyclable (vaisselle, ampoules)

La collecte selective

Elle se fait dans le bac à couvercle jaune ou dans le sac plastique jaune.

Dans ce bac, vous mettez :
• Les journaux, magazines, prospectus
• Les emballages cartons
• Les bouteilles et flacons en plastique
• Les briques alimentaires
• Les boîtes métalliques.

Les déchets verts

La collecte des déchets verts a lieu entre le 1er avril et le 30 novembre, une fois par semaine.

Attention ! Quelques consignes à respecter :
• Les végétaux ne doivent pas être mélangés à d’autres déchets
• Vous devez mettre vos branchages en fagots ficelé
• Si vous disposez vos déchets verts dans un sac (20 kg maximum), ne les fermez pas. Désormais, le service de collecte reprendra les sacs après les avoir vidés. Si vous souhaitez conserver vos sacs, il vous faudra mettre un récipient à proximité pour que les rippeurs puissent y déposer vos sacs vides. Ceci permettra d’éviter les envols intempestifs.
• Le volume présenté à la collecté doit être raisonnable
• La collecte est limitée à un volume de 10 sacs de 100 litres pour le gazon et 1m3 pour les branchages.

Dix déchetteries sont réparties sur le tterritoire. Utilisez-les en cas de production importante de déchets verts.

Le verre

Des colonnes pour la collecte du verre en apport volontaire  sont à la disposition des habitants.. Voir la liste des emplacements des colonnes par commune

Vous pouvez y déposer :
• Pots et bocaux, sans couvercle
• Bouteilles et canettes en verre, sans bouchon ni capsule

N'y jetez pas :

  • ampoules
  • vaisselle, vitre cassée
  • vase / miroir
  • pot de fleur

Pour connaître les jours et horaires de collecte de votre lieu d’habitation, consultez notre outil de recherche

Pourquoi trier ?

Trier ses déchets, c'est d'abord contribuer à préserver l'environnement. 
 
Avec le tri, vous permettez d'économiser de l'énergie, le plus souvent issu de matière non-renouvelable (pétrole, gaz,...). Grâce au tri, vous permettez le recyclage des déchets et donc la préservation des ressources.
Par exemple, une tonne de plastique recyclé correspond à 800 kg de pétrole. Pour une tonne de papier / carton, vous permettez d'économiser 2,5 tonnes de bois.
Trier est donc un geste simple qui a de grandes conséquences. 
 
Il ne suffit pas de dire que l'on trie ses déchets, il faut surtout bien trier!
Voici donc toutes les consignes pour un tri efficace dans le guide du tri ci-contre.
 
L'Agglomération s'engage. Avec les écogardes et les animations scolaires, ce sont tous les publics qui sont sensibilisés.
 
Pour la Communauté d'agglomération, le tri et le recyclage des déchets sont une préoccupation majeure. Le budget total dédié à cette action est de 22 millions d'euros par an, entièrement à la charge de la collectivité. Pour les habitants, cela ne coute rien ! 

Document(s): 

Fichier attachéTaille
PDF icon Mémo tri549.23 Ko
PDF icon Guide du tri 20181.13 Mo

Les ambassadeurs du tri

Les ambassadeurs du tri mènent des actions de sensibilisation auprès du grand public et du personnel des structures publiques et privées

Leur action complémentaire : Contrôler la qualité du tri de vos déchets des particuliers.

Attention : en cas d’erreur de tri, vous serez sensibilisés afin d’améliorer la qualité.

Les animations scolaires

En matière d'animation et de sensibilisation, Artois Comm. organise des visites guidées des équipements (déchetteries, centre de tri, stations d'épuration) pour les enfants des écoles du territoire

Des professionnels au rendez-vous :
L’animatrice environnement, les ambassadeurs du tri, les écogardes et les guides composteurs bénévoles assurent des interventions dans les écoles primaires à la demande des directeurs d'établissement.

Quatre niveaux de l’école primaire sont maintenant sensibilisés au développement durable par la mise en place d'autant d'animations différentes :
• les nuisances sonores pour les CE1
• le tri, la prévention et la réduction des déchets à la source pour les CE2
• le compostage domestique pour les CM1
• l’énergie pour les CM2.

Des modules de sensibilisation des scolaires au cycle de l’eau (zones humides et visites de station d’épuration), aux milieux forestiers et aux terrils sont également organisés.

Bon à savoir : Depuis 2010, Artois Comm. est devenue relais local Eco-Ecole et se propose d’accompagner chaque établissement souhaitant entrer dans la démarche, afin d’obtenir sa labellisation.
Si vous souhaitez accueillir une animation ou simplement avoir des renseignements sur le label Eco-Ecole, vous pouvez joindre Stéphanie Godin au 03 21 61 50 00.

Traitement des déchets

Les déchets ont une deuxième vie et chacun est traité de manière différente. Les ordures ménagères sont incinérées. Elles ne partent pas seulement en fumée mais aussi en vapeur et contribuent ainsi à la production d’électricité. Le résidus solide (mâchefer) sert à construire des routes. Pour les déchets issus de la collecte sélective, destination le recyclage. Le plastique sert pour fabriquer des pulls polaires, l'acier peut se retrouver en chariot de supermarché et le verre permet de fabriquer...du verre. Ce sont alors des milliers de tonnes de sable qui sont économisés. Quand aux déchets verts, ils sont compostés et permettent ainsi aux futurs végétaux de s'épanouir dans une terre de meilleure qualité.
Un simple tri de poubelle permet des centaines d'actions différentes. Plus d'informations sur ces pages.

Le parcours des déchets

Vous avez trié vos déchets et les agents de collecte sont passés. Et ensuite ?

Et bien cela dépend de quels déchets on parle :

Les ordures ménagères

Elles sont emmenées au centre de valorisation énergétique (CVE), situé à Labeuvrière. Les produits reçus sont valorisés sous plusieurs formes : production de vapeur (utilisée sur place ou vendue à l’extérieur), production d’électricité (elle aussi utilisée sur place mais aussi et surtout inectée dans le réseau public), de ferraille et de mâchefers (utilisé pour la construction de routes). Les cendres et autres polluants résiduels font l’objet d’un enfouissement.

Le CVE a une capacité annuelle de traitement de 90 à 95 000 tonnes (la production du territoire est de 80 à 85 000 tonnes).

Les déchets recyclables

Après la poubelle jaune, ils sont dirigés vers le centre de tri, basé à Ruitz. Là, les emballages que vous avez triés arrivent en vrac. Ils sont séparés par famille de matériaux. Cette tâche est réalisée à la main par des agents spécialisés qui effectuent ce « surtri ».  Les matériaux triés sont ensuite mis en balle par catégorie (plastique, papier, carton, aluminium, acier et briques alimentaires) pour être acheminés dans des sociétés spécialisées afin d’être recyclés.

Le verre

Acheminé vers un centre spécialisé, le verre est trié, séparé, nettoyé. Il est ensuite fondu afin que la pate obtenue puisse servir à nouveau à la fabrication de bouteilles et d'emballages en verre. Le verre est le plus ancien des matériaux recyclé en France, il est recyclable à 100% et à l’infini. Utiliser cette possibilité contribue à économiser du sable, de l'eau, du pétrole et à réduire la pollution.

Les déchets verts

Installée à Béthune, la plateforme de compostage recueille les déchets verts de la collecte et des déchetteries. Ces déchets sont broyés et transformés en compost pour leur valorisation en agriculture.
Une fois broyés, les déchets verts sont, en partie, acheminés par voie fluviale vers des lieux de valorisation.

 

 

Les ordures ménagères : le centre de valorisation énergétique

Mais où vont nos ordures ménagères ?

Après avoir été collectées par les camions-bennes d’Artois Comm., les ordures ménagères sont emmenées au Centre de Valorisation énergétique de Labeuvrière (ex usine d’incinération des ordures ménagères)

Les produits reçus sont valorisés sous plusieurs formes : production de vapeur (utilisée sur place ou vendue à l’extérieur), production d’électricité, de ferraille et de mâchefers (traités, ils sont utilisés pour la construction de routes). Les cendres et autres polluants résiduels font l’objet d’un enfouissement dans un centre technique contrôle.

Le fonctionnement du CVE

Le CVE a une capacité annuelle de traitement de 90 à 95 000 tonnes ( la production annuelle du territoire étant de 80 à 85 000 tonnes).

Deux dates clés
En 2006 : Le CVE avait fait l’objet de travaux de mises aux normes environnementales
En 2009 : une étude prospective a été menée et a permis de dégager des perspectives de développement du mode de traitement des déchets.

Le CVE reste l’outil principal de traitement des ordures ménagères résiduelles de la communauté d’agglomération pour les 15 prochaines années. Des travaux seront également engagés afin de fiabiliser l’un des fours.

Les recyclables

Le centre de tri et son avantage écologique :

Installé à Ruitz, le centre de tri permet la séparation automatique et manuelle des déchets recyclables en vue de leur valorisation.
Dans le centre de tri, les emballages que vous avez triés arrivent en vrac.
Pour pouvoir être acheminés vers les différentes usines de recyclage, ils doivent être préalablement séparés par famille de matériaux (acier, aluminium, carton, brique alimentaire, trois types de plastique et papier). Cette tâche est réalisée à la main par des agents spécialisés qui effectuent ce « surtri ».

Réception
Après avoir été pesés, les camions bennes déversent les collectes dans le hall de réception. Après un contrôle qualité, les collectes acceptées sont ensuite transférées sur une chaîne de tri.

Pré-tri manuel
Un pré-tri manuel permet de retirer des collectes sélectives le non-recyclable, les gros cartons et les films plastique.

Tri mécanique
Deux cribles balistiques séparent ensuite les matériaux en trois flux distincts:

- Deux flux de journaux, revues, magazines, carton et cartonnettes,
- Un flux de bouteilles et flacons plastique, briques alimentaires, canettes de boisson en acier ou en aluminium.
Sur ce dernier flux, un séparateur magnétique capte le métal ferreux et une machine de tri optique sépare les plastiques par type :

  • Les bouteilles transparentes (PET)
  • Les flacons et bouteilles opaques (PEHD)

Tri manuel
Un tri manuel en cabine est au final effectué sur chaque flux :

  • les journaux, revues, magazines, cartonnettes et briques alimentaires
  • les bouteilles, flacons en plastiques.

Les agents enlèvent le non-recyclable et sélectionnent par catégorie les matières recyclables.

Mise en balle et recyclage
 Les matériaux triés sont ensuite mis en balle par catégorie (plastique, papier, carton, aluminium, acier et briques alimentaires) pour être acheminés dans des sociétés spécialisées afin d’être recyclés.

Quelques chiffres

Budget

Le cout total du processus de collecte est évalué à 22 millions d'euros. Parce que la protection de l'environnement est une des priorités de l'Agglomération, elle prend entièrement cette somme à sa charge et ne prélève aucune taxe auprès des habitants du territoire.

Des tonnes de déchets recyclés

  Tonnage 2012 Equivalence
Acier 512,56 9785 chariots de supermarché
Aluminium 26,26 13780 trottinettes
Tetra 155,21 1 046 250 rouleaux de papiers toilette
Plastique PET 1017,86 1 985 100 pulls polaires
Plastique PEHT 395,54 29 700 bacs à collecte
Cartons / Journaux 5985,4 26 937 000 boîtes à chaussures